Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 13:31

Aujourd'hui, mon club organisait une sortie excentrée à Pontarlier, ce qui nous permet de rouler en admirant d'autres paysages.

Départ de Pontarlier vers 09 H 15.

Départ de Pontarlier vers 09 H 15.

Notre nouveau camion, un Ford.

Notre nouveau camion, un Ford.

La météo n'est pas très engageante, de gros nuages gris foncés se profilent à l'horizon et en plus il ne fait pas chaud du tout. 10° à 09 H 00. Il faut dire que nous sommes déjà à 900 m d'altitude mais quand même. Pour une fin juin, ce n'est pas le top.

Nous partons en direction du lac de Malbuisson. Au fond le château de Joux.

Nous partons en direction du lac de Malbuisson. Au fond le château de Joux.

Nous restons bien l'un derrière l'autre car ça circule autour du lac.

Nous restons bien l'un derrière l'autre car ça circule autour du lac.

Hubert, l'organisateur de la journée. J'en profite pour le prendre en photo au début car après je ne le reverrai plus, il fonce.

Hubert, l'organisateur de la journée. J'en profite pour le prendre en photo au début car après je ne le reverrai plus, il fonce.

Le château de Joux, avant d'attaquer la montée du Larmont du côté des Verrières.

Le château de Joux, avant d'attaquer la montée du Larmont du côté des Verrières.

Le fort de Joux est situé dans le Doubs, il surplombe la cluse de Pontarlier ouvrant passage vers la Suisse dans le massif du Jura. Il fait partie de la commune de La Cluse-et-Mijoux, Doubs. De la fin du règne de Louix XV jusqu'à la chute de Napoléan 1er, en 1815, le fort servit de prison d'état. Les cellules étaient froides et humides et les prisonniers devaient chauffer toute l'année à leurs frais. Malgré sa réputation de sureté, plusieurs prisonniers réussirent à s'évader du fort. Certains de ces détenus furent célèbres.

Mirabeau fut enfermé en mai 1775 dans la tour qui porte aujourd'hui son nom. Toussaint Louverture fit l'erreur de faire une constitution à Haïti. Il fut l'initiateur de l'abolition de l’esclavage et de l'indépendance d'Haïti, première république noire. Il fut enfermé au secret au fort de Joux dans une cellule dont la fenêtre était presque entièrement murée en aout 1802. On lui retira tous ses grades, on lui refusa des soins pour sa maladie qu'il avait contractée avant d'être fait prisonnier et dont il mourut le 7 avril 1803.

Au loin, Patrick dans la montée du Larmont.

Au loin, Patrick dans la montée du Larmont.

Notre petit groupe au sommet du Larmont.

Notre petit groupe au sommet du Larmont.

Pontarlier en descendant du Larmont.

Pontarlier en descendant du Larmont.

Et maintenant, direction Morteau. Plusieurs parcours étaient proposés par Hubert, nous avons choisi celui de 114 kms, les costauds celui de 142 et d'autres le 90. Bref, il y avait de quoi contenter tout le monde.

Nous longeons le Doubs avant d'arriver à Morteau.

Nous longeons le Doubs avant d'arriver à Morteau.

Gérard mène le train.

Gérard mène le train.

Montlebon au loin. Nous y passerons après avoir pris un petit café à Morteau.

Montlebon au loin. Nous y passerons après avoir pris un petit café à Morteau.

Morteau au loin depuis la montée à la Brévine.

Morteau au loin depuis la montée à la Brévine.

Les choses sérieuses commencent. Le Larmont n'étant que l'apéro. Nous montons donc depuis Morteau à la Brévine (vallée Suisse) en passant par le Gardot. 5 à 6 kms de montée entre 6 et 9 %. Il faut bien s'entraîner car le week-end prochain nous faisons le brevet cyclomontagnard du Morvan.

Michel.

Michel.

Le paysage est superbe, dommage pour le manque de soleil mais au moins il ne pleut pas.

Le paysage est superbe, dommage pour le manque de soleil mais au moins il ne pleut pas.

La frontière suisse, à Cerneux Péquignot.

La frontière suisse, à Cerneux Péquignot.

Nous arrivons dans la vallée de la Brévine.

Nous arrivons dans la vallée de la Brévine.

La Brévine, appelée aussi la Sibérie de la Suisse, je vous laisse deviner les températures qu'il peut y faire l'hiver.

La Brévine, appelée aussi la Sibérie de la Suisse, je vous laisse deviner les températures qu'il peut y faire l'hiver.

La Brévine est une commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans le district du Locle.

La Brévine est caractérisée par un climat très particulier que l'on peut parfois qualifier de micro-climat. De par la situation géographique qui allie haut-plateau et vallée montagneuse, sous certaines conditions, il n'est pas rare de constater dans le village et la vallée du même nom des températures pouvant s'abaisser jusqu'à plus de 10 °C au-dessous des villages avoisinants. Cette situation se rencontre régulièrement dans l'année et plus particulièrement l'hiver.

En hiver justement, il n'est pas rare que, dans la vallée, la température atteigne − 30 °C certaines nuits sans nuages et sans vent. Le 12 janvier 1987, la station météorologique a mesuré une température de − 41,8 °C. Ce record vaut à ce petit village toute sa réputation et le rend célèbre dans toute la Suisse.

Ce climat vaut à la commune le surnom de Petite Sibérie suisse, connue comme l'endroit habité de manière permanente le plus froid du pays. Il est à l'origine de l'attrait touristique hivernal du village.

La vallée de la Brévine.

La vallée de la Brévine.

Gérard toujours devant.

Gérard toujours devant.

Le lac des Taillères.

Le lac des Taillères.

Et là, nous sommes dans le Val-de-Travers, pays de l'absinthe.

Et là, nous sommes dans le Val-de-Travers, pays de l'absinthe.

Dès l’antiquité, l’artemsia absinthium (absinthe, tire son nom d’Artemis, déesse grecque de la lune et fille de Zeus) est utilisée dans de nombreux remèdes visant à soigner fièvre, dysenterie, maux d’estomac, douleurs menstruelles, notamment.

A Couvet en Suisse, un major Dubied consulte une rebouteuse, la mère Henriod, détentrice d’un élixir de santé à base d'absinthe, savoureux, qu’il s’empresse de racheter. Associé à son beau-fils Henri-Louis Pernod, il distille l’absinthe dans ce qui deviendra la maison Dubied Père et Fils en 1798, plus tard reprise par Fritz Duval.

L’absinthe d’apéritif trouve vite ses adeptes, aussi en-dehors du Val-de-Travers. Pernod expatrié en France à Pontarlier, il inaugure la maison Pernod Fils en 1805. La guerre d’Algérie exporte le breuvage des fées, on assure qu’il soigne la dysenterie et même… la malaria. Mais l’absinthe est aussi appréciée pour ses vertus autres que médicinales. Les officiers la font découvrir à la bonne société. Ce qu’on appellera « l’Heure Verte » devient un rituel en France entre cinq et sept heures ; les cuillères se couvrent de sucre et se gorgent d’absinthe dans l’hexagone. On la boit « au sucre », « anisée » avec un sirop d’anis, ou « gommée » accompagnée d’un sirop de gomme. Les Français consomment alors près de deux litres d’absinthe par habitant et par an.

Plus distinguée qu’un vulgaire « apéritif », plus contestée qu’un verre de vin, elle séduit rapidement les hautes sphères européennes, intellectuels, poètes, peintres… mais aussi les classes ouvrières qui consommaient, au début du 20e siècle, près de 12 absinthes par jours, dit-on !

Mais l’absinthe ne fait pas l’unanimité. On raconte qu’elle rend fou, que la thuyone qu’elle contient est un poison. A l’époque, un litre d’absinthe pouvait contenir qu’à 260mg de thuyone, contre 35 mg aujourd’hui autorisés.

Arrivée à Pontarlier, nous ne boirons pas d'absinthe mais un bon panaché.

Arrivée à Pontarlier, nous ne boirons pas d'absinthe mais un bon panaché.

Malgré la fraîcheur et le manque de soleil, nous avons passé une excellente journée.

Nous avons fait 118 kms pour 1367 m de dénivelé.

Merci Hubert.

Partager cet article

Repost 0
velokiki.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Joël 22/06/2015 16:30

Dommage qu'il n'y avait pas un peu de soleil. bises

kiki39 22/06/2015 19:35

J'y retournerai un jour de soleil et de chaleur. Bises.

Michel (Cyfac) 22/06/2015 13:13

Coucou Christine tu as fait une bien belle balade avec tes amis de ton club. Bises.

kiki39 22/06/2015 19:35

En effet, c'était super malgré la fraîcheur. Bises.

veloblan 22/06/2015 12:48

Oué ben, pas envie de venir dans un pays ou il fait - 30° pas de soleil et des bagnoles ha ha que je suis bien en Auvergne!
Bises Kiki

kiki39 22/06/2015 19:34

Alors là tu exagères. Ha ha ha. Il y a de la chaleur humaine à la place. Mais c'est vrai qu'autour de Pontarlier ça circule à cause des Suisses surtout. Bisous.

fifibrindacier 21/06/2015 22:28

Ces belles photos donnent bien envie d'y aller rouler !

kiki39 22/06/2015 11:50

Pas de soucis, quand tu veux.

Yann21 21/06/2015 21:46

Belle balade franco-suisse !

kiki39 22/06/2015 11:49

Avec un peu plus de soleil cela aurait été mieux. Mais bon....

Présentation

  • : Le blog de velokiki.over-blog.com
  • Le blog de velokiki.over-blog.com
  • : Balades en vélo.
  • Contact

Profil

  • velokiki.over-blog.com
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.

Visites

Recherche

Catégories