Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 11:03

Après celui du Vercors, nous voici dans le Haut Bugey. Nous ne sommes que trois du club à y participer : Michel, Yves et moi. Mais surprise, je retrouve un cyclo de Montluçon : Didier. Nous décidons donc de rouler ensembles. Nous quittons Hauteville Lompnes à 11 H 00, nous avons le temps car le premier ravito n'ouvre officiellement qu'à 14 H 00.

Et une photo avec Didier, au milieu.

Et une photo avec Didier, au milieu.

Puis, nous nous dirigeons vers le premier col, le col de la Berche. Petite montée tranquille, sans difficulté.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Puis nous enchaînons sur celui du Cendrier.

Puis nous enchaînons sur celui du Cendrier.

Les paysages du Haut Bugey sont magnifiques.

Les paysages du Haut Bugey sont magnifiques.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey

Comme le premier ravito n'ouvre pas avant 14 H 00, nous prenons le temps de faire une halte au restaurant pour le repas de midi à Saint Rambert en Bugey.

En fait, c'est le réconfort avant l'effort.

En fait, c'est le réconfort avant l'effort.

Petite route sympa et essai de prise de vue en roulant.

Petite route sympa et essai de prise de vue en roulant.

Arrêt à Conand devant le four à pain.

Arrêt à Conand devant le four à pain.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey

Puis, nous entamons la montée du col de Portes. Beaucoup moins facile que les deux premiers. Certains passages avoisineront les 10 et 11 %. Un avant goût pour le Grand Colombier de demain.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
En direction d'Ordonnaz, le premier ravito.

En direction d'Ordonnaz, le premier ravito.

Il fait chaud, alors opération déshabillage.

Il fait chaud, alors opération déshabillage.

Michel au ravito.

Michel au ravito.

Didier. Au loin, le temps devient incertain.

Didier. Au loin, le temps devient incertain.

Nous arriverons à Belley juste avant la pluie.

Nous arriverons à Belley juste avant la pluie.

Belley depuis la fenêtre de notre chambre à la Maison Saint Anthelme.

Belley depuis la fenêtre de notre chambre à la Maison Saint Anthelme.

La maison Saint-Anthelme :

Le nouveau diocèse de Belley fondé en 1822-23 qui correspondait au département de l’Ain avait initialement établi son grand séminaire au monastère des Augustins de Brou.

Pour comprendre l’avènement de notre grand séminaire sur notre ville de Belley, nous devons remonter en 1906.
Les conséquences de la loi de séparation des biens de l’église et de l’état obligèrent le grand séminaire à quitter Brou, et à s’installer de manière hâtive dans la maison des Frères de la Sainte Famille à BELLEY. Cette maison dont les frères avaient été dépossédés en 1903, fut achetée par une pieuse dame, et mise à la disposition de l’Évêque.
Après la guerre de 1914-1918, les lois contre les congrégations n’étaient plus rigoureusement appliquées, les Frères demandèrent à reprendre leur maison.

Monseigneur BEGUIN, arrivé dans le diocèse en 1930, envisagea immédiatement de construire un grand séminaire, écartant l’idée de racheter les cloîtres de Brou, il décide de faire édifier cette maison à Belley sur un terrain dit « Clos de l’Évêque », dont il décrivait en termes lyriques la situation panoramique : «En face de ce splendide horizon, notre grand séminaire, dominant de haut la vallée et ouvrant largement ses deux bras vers le soleil levant sera pour nos séminaristes une véritable station climatique ».

Notre chambre. Cet ancien monastère est maintenant une maison d'accueil.

Notre chambre. Cet ancien monastère est maintenant une maison d'accueil.

Tout est grand, à l'image de ce couloir. Et le nombre d'escaliers pour arriver au 3ème étage aussi.

Tout est grand, à l'image de ce couloir. Et le nombre d'escaliers pour arriver au 3ème étage aussi.

Nous sommes dans la chambre des prêtres de Pont d'Ain.

Nous sommes dans la chambre des prêtres de Pont d'Ain.

Cette fois-ci, c'est vraiement le réconfort après l'effort. Et devinez ? Au menu, des lasagnes, le même que samedi dernier pour le BCMF du Vercors.

Cette fois-ci, c'est vraiement le réconfort après l'effort. Et devinez ? Au menu, des lasagnes, le même que samedi dernier pour le BCMF du Vercors.

Elles étaient super bonnes.

Elles étaient super bonnes.

Et voilà, la première journée est terminée. Nous avons fait 84 km pour 1327 m de dénivelé et monté 3 cols.

Dimanche matin, vue sur les jardins. Il ne pleut pas, ouf.

Dimanche matin, vue sur les jardins. Il ne pleut pas, ouf.

Après une bonne nuit, les cyclos sont prêts.

Après une bonne nuit, les cyclos sont prêts.

Le top départ est donné.

Le top départ est donné.

Photo prise en roulant sur la voie verte qui longe le Rhône.

Photo prise en roulant sur la voie verte qui longe le Rhône.

Très agréable.

Très agréable.

Rencontre inattendue.

Rencontre inattendue.

Ils étaient nombreux et un peu effrayés par tous ces cyclos.

Ils étaient nombreux et un peu effrayés par tous ces cyclos.

Tranquillement, nous nous dirigeons vers Culoz et le Grand Colombier.

Le Grand Colombier nous attend.

Le Grand Colombier nous attend.

Ravito à Culoz. Nous disons au revoir à Didier qui ira plus vite que moi. Ayant de la route à faire pour rejoindre Montluçon, il ne pouvait pas nous attendre. Mais il m'accompagnera sur les 2 premiers kms du Grand Colombier.

Ravito à Culoz. Nous disons au revoir à Didier qui ira plus vite que moi. Ayant de la route à faire pour rejoindre Montluçon, il ne pouvait pas nous attendre. Mais il m'accompagnera sur les 2 premiers kms du Grand Colombier.

Sur les pentes du Colombier. Ayant besoin d'étirer mon dos, j'ai fait quelques arrêts dans les pourcentages les moins élevés et j'en ai profité pour faire quelques photos.

Sur les pentes du Colombier. Ayant besoin d'étirer mon dos, j'ai fait quelques arrêts dans les pourcentages les moins élevés et j'en ai profité pour faire quelques photos.

Au loin, le Rhône.

Au loin, le Rhône.

Certains ont un bon coup de pédales.

Certains ont un bon coup de pédales.

2 kms avant le sommet.

2 kms avant le sommet.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Le sommet au loin. Photo prise en roulant.

Le sommet au loin. Photo prise en roulant.

Le brouillard empêche de voir les beaux paysages.

Le brouillard empêche de voir les beaux paysages.

Le sommet. Pour la photo, c'était chacun son tour. Tous les cyclos voulaient immortaliser ce moment.

Le sommet. Pour la photo, c'était chacun son tour. Tous les cyclos voulaient immortaliser ce moment.

Descente sur Lochieu.

Descente sur Lochieu.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Sur la route, les cyclos sont tout petits.

Sur la route, les cyclos sont tout petits.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Route bien refaite.

Route bien refaite.

Ravito à Lochieu.

Ravito à Lochieu.

Nous prenons la direction de Hotonnes.

Nous prenons la direction de Hotonnes.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Photo prise en roulant, je suis assez contente de moi.

Photo prise en roulant, je suis assez contente de moi.

Brevet cyclo montagnard dans le Haut Bugey
Le ciel est bien noir. Et en plus c'est juste la direction où nous allons.

Le ciel est bien noir. Et en plus c'est juste la direction où nous allons.

Nous n'avons pas pû y échapper. L'orage a éclaté lorsque nous montions le col de Bérentin.

Nous n'avons pas pû y échapper. L'orage a éclaté lorsque nous montions le col de Bérentin.

Abris de fortune qu'il va bien falloir quitter car l'orage va durer.

Abris de fortune qu'il va bien falloir quitter car l'orage va durer.

A partir de ce moment là, il n'y aura plus de photos. L'orage gronde de partout, les averses de grêles se succèdent. Je suis bien trop occupée à rester sur mon vélo dans la descente du col. L'eau ruisselle sur la route amenant avec elle de la boue et des cailloux. C'est la galère dans la descente. J'arrive au dernier ravito et je me mets à trembler sans pouvoir m'arrêter. J'avale deux bols de soupe bien chaude. Michel est là. Nous ferons les 25 derniers kms sous des trombes d'eau. Nous avons perdu Yves. Finalement il était derrière nous, il avait fait un arrêt un peu plus prolongé sous un abris.

Je suis bien contente d'être arrivée.

Je suis bien contente d'être arrivée.

Nous pourrons prendre une bonne douche chaude avant de rentrer sur Lons le Saunier. Elle sera bien appréciée.

Finalement, pour cette journée, nous avons fait 120 kms pour 2509 m de dénivelé et franchi 3 cols.

Mais, avec du recul, nous avons eu tout de même de la chance de ne pas avoir eu d'orage au col du Grand Colombier.

Partager cet article

Repost 0
velokiki.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Jeannine ACRM 11/06/2013 23:12

BRAVO, tu continues ta progression dans tous les domaines!! mais cette année quel dommage de ne pouvoir jamais rouler tranquille sans le souci de cette météo bien capricieuse surtout avec des paysages aussi sublimes..... bonne suite de saison

kiki39 12/06/2013 22:03

Merci Jeanine. C'est vrai que la météo n'est pas top et gâche les paysages mais pour le Bugey, je ne suis pas loin, je peux y retourner facilement. Et l'ACRM, quand vient-elle dans le Jura ? Bisous

Mimi 10/06/2013 22:46

Bravo Kiki, encore un bel exploit et des paysages magnifiques.

Espère tu es bien réchauffée après quelques heures humides et glas glas glas !!!!!! Bisous

Mimi

kiki39 11/06/2013 20:44

Merci Mimi. La douche bien chaude à l'arrivée au gymnase était la bienvenue et m'a permis de récupérer avant de reprendre la voiture. Bisous.

Yann21 10/06/2013 22:29

N'étant pas disponible cette année pour faire ce BCMF, tes photos me font tout de même voyager.
Ah ce Grand Colombier, jamais je ne l'ai passé avec facilité, mais toujours avec humiliation et quelques souffrances, même un grimpeur comme moi...
Un bel orage de grêle sur le plateau du Retord, çà me rappelle 2003, un orage à notre arrivée à l'hôtel, çà me rappelle le BCMF 2011 avec Newanne.

kiki39 11/06/2013 20:43

Oui, pas facile le Grand Colombier surtout quand on a mal au dos. D'après les cyclos, les BCMF sont souvent arrosés.

JackyACRM 10/06/2013 21:21

Bravo Kiki, c' est bien toi la plus forte; tu nous rends jaloux de faire d' aussi belles sorties.
Amitiés, Christine et je serais heureux de te revoir.J' espère que l' occasion se présentera bientôt.

kiki39 11/06/2013 20:38

Merci Jacky. C'est quand tu veux pour une belle balade dans le Jura. L'année prochaine, mon club organise le BCMF du Jura, j'espère que je verrai des cyclos de l'ACRM. Bisous

veloblan 10/06/2013 20:08

C'est un truc de tafiole que t'as fait! tu couches sur un BCMF? avec les curés en plus? et ben c'est du beau, j'ai eu fait ce BCMF y a quelques années, j'étais parti le jour se levait. En plus t'as chopé la grêle, ca fait mal hein, j'y ai eu droit également jeudi dans le Sancy, ca pique les jambes. Bon je déconne, t'as fait un beau truc, bravo et bisous!

kiki39 11/06/2013 20:37

Merci. J'ai pensé à toi sous la grêle, je me suis dit chacun son tour et en effet, cela fait mal. Bisous

Présentation

  • : Le blog de velokiki.over-blog.com
  • Le blog de velokiki.over-blog.com
  • : Balades en vélo.
  • Contact

Profil

  • velokiki.over-blog.com
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.

Visites

Recherche

Catégories