Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 21:02

La journée s'annonce belle, ensoleillée et chaude, bref une journée d'été en automne. Je pars donc pour un parcours en Bresse fléché par la FFCT et le Conseil Général, le n° 11. Le départ est normalement à Arlay mais je ne vais pas prendre la voiture pour y aller. Je pars donc depuis Lons.

Je prends donc la direction de l'Etoile.

Je prends donc la direction de l'Etoile.

Les vignes ont déjà bien pris leurs couleurs automnales.

Les vignes ont déjà bien pris leurs couleurs automnales.

Je retrouve les pancartes du parcours à Quintigny et Ruffey.

Je retrouve les pancartes du parcours à Quintigny et Ruffey.

Belle petite route entre Cosges et Petit Nance.

Belle petite route entre Cosges et Petit Nance.

L'étang Vaillant après Petit Nance.

L'étang Vaillant après Petit Nance.

L'étang du Crêt. J'en profite pour vous présenter mon nouveau compagnon de route, un Spécialized Ruby Sport modèle femme, que j'ai baptisé Max.

L'étang du Crêt. J'en profite pour vous présenter mon nouveau compagnon de route, un Spécialized Ruby Sport modèle femme, que j'ai baptisé Max.

Au bord de l'étang, parcours ludique pour les enfants.

Au bord de l'étang, parcours ludique pour les enfants.

Les étangs de la Bresse
Une autre photo de Max.

Une autre photo de Max.

Heureusement que les flèches sont là car sinon c'est très facile de se perdre en Bresse et notamment sur la commune de Chapelle Voland.

Heureusement que les flèches sont là car sinon c'est très facile de se perdre en Bresse et notamment sur la commune de Chapelle Voland.

L'étang du Vernois.

L'étang du Vernois.

J'alterne étangs et forêts.

J'alterne étangs et forêts.

Peu après l'étang, deux beaux gîtes en bois. C'est calme, à mon avis les vacanciers doivent faire de bonnes nuits.

Peu après l'étang, deux beaux gîtes en bois. C'est calme, à mon avis les vacanciers doivent faire de bonnes nuits.

Et de nouveau une belle allée forestière.

Et de nouveau une belle allée forestière.

C'est peut-être l'étang du Roch. Il y en a tellement que je ne sais plus.

C'est peut-être l'étang du Roch. Il y en a tellement que je ne sais plus.

A la sortie de Commenailles.

A la sortie de Commenailles.

Encore un inconnu.

Encore un inconnu.

Le pré est au moins assez grand pour eux deux.

Le pré est au moins assez grand pour eux deux.

Beauvernois, c'est quand même un peu paumé.

Beauvernois, c'est quand même un peu paumé.

Les étangs de la Bresse
Et en plus, je ne les ai pas tous photographiés.

Et en plus, je ne les ai pas tous photographiés.

24°, il faut en profiter car il paraît que cela ne vas pas durer.

24°, il faut en profiter car il paraît que cela ne vas pas durer.

Les étangs de la Bresse
Les étangs de la Bresse
Au fait, si quelqu'un connaît cette plante, pouvez-vous me dire son nom. Merci.

Au fait, si quelqu'un connaît cette plante, pouvez-vous me dire son nom. Merci.

J'arrive à Arlay, capitale du vin de paille.

J'arrive à Arlay, capitale du vin de paille.

Une partie du château d'Arlay. Le parc est très intéressant à visiter.

Une partie du château d'Arlay. Le parc est très intéressant à visiter.

Vue d'un peu plus loin.

Vue d'un peu plus loin.

Voilà encore une belle balade de 107 kms pour 970 m de dénivelé.

De plus, le parcours est très bien fléché, je n'ai pas eu besoin de regarder ma carte.

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 21:31

Après un bon repas, une bonne nuit et un très bon petit déjeuner, me voilà prête à affronter le reste du parcours.

Vue depuis ma chambre, le soleil pointe derrière les arbres.

Vue depuis ma chambre, le soleil pointe derrière les arbres.

Une vététiste du club d'Aix les Bains a la gentillesse de me prendre en photo. Départ 09 H00.

Une vététiste du club d'Aix les Bains a la gentillesse de me prendre en photo. Départ 09 H00.

Les cavalières et leurs montures sont également presque prêtes. Elles sont parties de Valorbe (Suisse) et rejoignent Les Saintes Marie de la Mer à cheval.

Les cavalières et leurs montures sont également presque prêtes. Elles sont parties de Valorbe (Suisse) et rejoignent Les Saintes Marie de la Mer à cheval.

Et voilà, je suis partie. Après avoir monté la côte à pied car par endroits elle faisait 18 %.

Et voilà, je suis partie. Après avoir monté la côte à pied car par endroits elle faisait 18 %.

Je commence par une bonne descente de plus de 10 kms sur Morez, à l'ombre et il ne fait pas chaud (9°).

Je commence par une bonne descente de plus de 10 kms sur Morez, à l'ombre et il ne fait pas chaud (9°).

Puis, à Morez, je prends la petite route qui longe les gorges de la Bienne et qui est réservée aux cyclos le week-end.

Puis, à Morez, je prends la petite route qui longe les gorges de la Bienne et qui est réservée aux cyclos le week-end.

Très agréable et en plus ensoleillée. Cela réchauffe.

Très agréable et en plus ensoleillée. Cela réchauffe.

Un des nombreux viaducs de Morez.

Un des nombreux viaducs de Morez.

Les gorges de la Bienne, un peu cachée par les arbres devant. On aperçoit la ligne de chemin de fer.

Les gorges de la Bienne, un peu cachée par les arbres devant. On aperçoit la ligne de chemin de fer.

Puis, je remonte sur Chaux des Prés en passant par les Mouillés où m'attendait une forte côte, entre 13 et 15 % sur pas trop longtemps, mais quand même.

Puis, je remonte sur Chaux des Prés en passant par les Mouillés où m'attendait une forte côte, entre 13 et 15 % sur pas trop longtemps, mais quand même.

J'avoue avoir mis pieds à terre, car après 25 kms de descente et de plat, dur dur pour les muscles de se retrouver dans ce genre de pente d'un seul coup.

J'adore les alentours de Chaux des Prés.

J'adore les alentours de Chaux des Prés.

Après être passée à Prénovel de Bise, j'attaque le petit col de La Joux.

Après être passée à Prénovel de Bise, j'attaque le petit col de La Joux.

Je l'ai déjà, dommage. Et ensuite direction Saint Maurice Crillat, Trétu, Bonlieu.

Je l'ai déjà, dommage. Et ensuite direction Saint Maurice Crillat, Trétu, Bonlieu.

J'arrive au lac d'Ilay.

J'arrive au lac d'Ilay.

Arrêt casse croûte au belvédère du lac de Narlay.

Arrêt casse croûte au belvédère du lac de Narlay.

En passant à Fontenu, je fais un petit détour pour aller au belvédère du lac de Chalain. Je n'y étais jamais allée.

En passant à Fontenu, je fais un petit détour pour aller au belvédère du lac de Chalain. Je n'y étais jamais allée.

Il est beau ce lac, non ?

Il est beau ce lac, non ?

Puis, je rejoins la piste cyclable qui me conduira jusqu'à Montigny sur l'Ain.

Puis, je rejoins la piste cyclable qui me conduira jusqu'à Montigny sur l'Ain.

Et depuis Pont du Navoy, je remonte sur Picarreau et ensuite Château Chalon.

Arrêt au belvédère du Cirque de Ladoye.

Arrêt au belvédère du Cirque de Ladoye.

Château Chalon.

Château Chalon.

Le tour du Jura Sportif (suite et fin)

C'est un haut lieu touristique de gastronomie franc-comtoise qui produit les meilleurs vins jaunes du vignoble du Jura sous l'appellation Château-Chalon (AOC).

Château-Chalon est classé par l'association Les Plus Beaux Villages de France et le site du village et de ses environs (communauté de communes) sont classés paysage viticole.

Les vignes de Château-Chalon.

Les vignes de Château-Chalon.

Je prends ensuite la direction de Baume les Messieurs.

Je prends ensuite la direction de Baume les Messieurs.

Et bien sûr, je remonte par la côte de Sermu, jusqu'à Lavigny.

Et bien sûr, je remonte par la côte de Sermu, jusqu'à Lavigny.

Petit pont à Baume les Messieurs.

Petit pont à Baume les Messieurs.

Après Lavigny, il me faudra également remonter sur Pannessières pour enfin pouvoir descendre sur Lons.

J'aurai donc fait 130 kms pour 1303 m de dénivelé.

Finalement, pour le tour du Jura Sportif, j'aurai fait 267 kms pour 3982 m de dénivelé.

Le parcours était très bien fléché et les paysages superbes. A refaire.

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 22:01

C'était un de mes objectifs pour l'année 2014. Mais il me fallait deux jours de beau temps consécutifs. Ce week-end s'annonçait parfait. Mercredi soir, je réserve donc une chambre au gîte de la Grenotte, près de Prémanon, environ à mi-parcours.

Départ de Lons à 08 h 00. Je suis les pancartes Tour du Jura Sportif, parcours fléché par le Conseil Général.

Départ de Lons à 08 h 00. Je suis les pancartes Tour du Jura Sportif, parcours fléché par le Conseil Général.

Comme je partais deux jours, j'ai équipé mon vélo d'une sacoche de selle plus volumineuse que d'habitude afin de pouvoir mettre quelques affaires pour la nuit de samedi à dimanche. C'est une grande première pour moi.

Comme je partais deux jours, j'ai équipé mon vélo d'une sacoche de selle plus volumineuse que d'habitude afin de pouvoir mettre quelques affaires pour la nuit de samedi à dimanche. C'est une grande première pour moi.

Je rencontre un peu de brouillard du côté de Reithouse.

Je rencontre un peu de brouillard du côté de Reithouse.

Beaucoup plus à partir de Marigna sur Valouse.

Beaucoup plus à partir de Marigna sur Valouse.

Je retrouve le soleil à Arinthod, en montant sur Cernon.

Je retrouve le soleil à Arinthod, en montant sur Cernon.

Puis j'arrive au lac de Vouglans.

Puis j'arrive au lac de Vouglans.

Un petit bonjour à ces messieurs.

Un petit bonjour à ces messieurs.

Le barrage de Vouglans.

Le barrage de Vouglans.

A Vouglans, je passe sur le pont de l'Ain. Au fond de la photo on aperçoit le mur du barrage.

A Vouglans, je passe sur le pont de l'Ain. Au fond de la photo on aperçoit le mur du barrage.

Puis, j'attaque la montée de Lect, entre 6 et 9 % sur 7 kms, première difficulté.

Puis, j'attaque la montée de Lect, entre 6 et 9 % sur 7 kms, première difficulté.

Il y a même un beau panneau.

Il y a même un beau panneau.

J'arrive à Moirans avec son musée du jouet.

J'arrive à Moirans avec son musée du jouet.

Sympathique ce petit bonhomme.

Sympathique ce petit bonhomme.

Puis je monte aux Crozets, deuxième difficulté. Belle tourbière.

Puis je monte aux Crozets, deuxième difficulté. Belle tourbière.

Col que j'ai déjà. Ensuite, direction Les Piards.

Col que j'ai déjà. Ensuite, direction Les Piards.

Je me suis arrêtée quelques secondes et elles sont toutes arrivées.

Je me suis arrêtée quelques secondes et elles sont toutes arrivées.

La route avant les Piards est sympathique mais un peu défoncée, il faut faire très attention.

La route avant les Piards est sympathique mais un peu défoncée, il faut faire très attention.

Car les trous sont énormes.

Car les trous sont énormes.

Puis descente sur Valfin les Saint Claude.

Puis descente sur Valfin les Saint Claude.

Le tour du Jura Sportif
Puis arrêt casse croûte.

Puis arrêt casse croûte.

Et en plus, il y a même une fontaine avec de l'eau potable.

Et en plus, il y a même une fontaine avec de l'eau potable.

Belle descente sur Saint Claude.

Belle descente sur Saint Claude.

Saint-Claude, ville très encaissée.

Saint-Claude, ville très encaissée.

Saint-Claude est bâtie au fond d'une vallée encaissée profonde de plus 450 m, à la confluence entre la Bienne et le Tacon. Saint-Claude a tout d'abord fondé son économie sur l'artisanat et la vente aux pèlerins d'articles de tournerie en bois, en os et en ivoire dont le plus célèbre représentant est Jean-François Rosset pour ses bustes de Voltaire. Cette activité connaît un essor important à partir de 1855 avec la pipe de bruyère. Aujourd'hui marginal, cet artisanat fait la renommée de la ville : les pipes de Saint-Claude restent réputées parmi les amateurs. La ville se proclame en effet la capitale de la pipe.

Et au bout de 98 kms, j'attaque la 3ème difficulté, les lacets de Septmoncel.

Et au bout de 98 kms, j'attaque la 3ème difficulté, les lacets de Septmoncel.

14 kms de montée jusqu'au col de Magnard.

14 kms de montée jusqu'au col de Magnard.

Avant Septmoncel, le chapeau de gendarme.

Avant Septmoncel, le chapeau de gendarme.

Cette curiosité naturelle rappelle la forme du chapeau porté par les gendarmes sous la révolution. Elle est très spectaculaire en hiver avec la formation d'une cascade de glace. Ceci est un exemple rare des phénomènes mécaniques dus à la collision de deux masses géologiques : l'une jeune (les Alpes), l'autre déjà vieille (le Jura).

Après Septmoncel, la pente se fait plus douce. Car c'était du 7 % sur pratiquement 8 kms.

Après Septmoncel, la pente se fait plus douce. Car c'était du 7 % sur pratiquement 8 kms.

Belle fontaine avec en plus de l'eau potable.

Belle fontaine avec en plus de l'eau potable.

Je suis bientôt au col.

Je suis bientôt au col.

Avant le col. J'aime ce paysage, bien vert en plus.

Avant le col. J'aime ce paysage, bien vert en plus.

Celui-là, je ne l'avais pas encore.

Celui-là, je ne l'avais pas encore.

Le tour du Jura Sportif
Le petit lac de Lamoura, sauvage et magnifique.

Le petit lac de Lamoura, sauvage et magnifique.

Pancarte du gîte où je dois dormir ce soir.

Pancarte du gîte où je dois dormir ce soir.

Bien sûr, le gîte est au fond. Forte descente.

Bien sûr, le gîte est au fond. Forte descente.

Très bon gîte, j'ai été très bien reçue et en plus il y avait des cyclistes (routiers et VTT), nous avons tous mangé ensembles le soir, c'était vraiment sympa.

Très bon gîte, j'ai été très bien reçue et en plus il y avait des cyclistes (routiers et VTT), nous avons tous mangé ensembles le soir, c'était vraiment sympa.

Autour du gîte.

Autour du gîte.

Environnement très calme et reposant.

Environnement très calme et reposant.

Et voilà, ma première journée est terminée. J'ai mal aux jambes. J'ai donc fait 137 kms pour 2679 m de dénivelé.

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 19:27

Le soleil est là, pas pour longtemps d'après météo France, alors j'en profite malgré des températures un peu basses pour la saison. Je fais une quinzaine de kilomètres en Bresse pour m'échauffer avant de monter sur le premier plateau par Saint Laurent La Roche.

 

Je pars donc en direction de Messia, par la voie verte.

 

DSC04305 Voie verte

                                                               C'est calme, juste quelques joggeurs.

 

DSC04306 En Bresse

 Puis, j'enchaîne les petits villages de Chilly, Trénal, Mallerey et Bonnaud, toujours par des petites routes très sympathiques où je ne rencontrerai que quelques cyclistes.

 

DSC04307 Champs labouré

 Les champs sont bien labourés mais parfois il y a beaucoup de terre sur les routes et c'est moins drôle. Mais bon, c'est l'époque.

 

DSC04308 Le premier plateau

 Au loin, le premier plateau, il va falloir changer de braquet.

 

DSC04312 A Grusse

                     A Grusse, joli coin pour une pause.

 

DSC04313

                                Je dois monter là-haut.

 

DSC04314 Saint Laurent La Roche

                                    Saint Laurent La Roche

Saint-Laurent-la-Roche est situé au sommet du premier chaînon occidental des monts Jura, à dix kilomètres au sud de Lons-le-Saunier ; il fait partie du premier plateau, tout en dominant la plaine Bressane.

  • Le village de Saint-Laurent-la-Roche est une ancienne cité médiévale.
  • Le château fut construit sur les débris d’un castellum romain, qui avait probablement remplacé une enceinte gauloise, car nul doute que les tribus Séquanes et ensuite les Romains n’eussent remarqué la facilité de défense de ce point escarpé.

C’était un des manoirs du Moyen Âge les mieux fortifiés par la nature et par l’art, de tout le Comté de Bourgogne. Grâce à sa position, grâce à l’épaisseur de ses murailles, il est resté intact jusqu’à la fin du XVIIe siècle, sentinelle avancée pour défendre la province contre les attaques des ennemis ; aussi se hâtèrent-ils de détruire le vieux donjon, qui restant debout aurait invité encore le peuple d'alentour à la résistance.

 

 

Finalement, la côte ne fut pas si dure que cela. Sur la carte, elle était à deux chevrons mais cela n'a pas dépassé les 5%.

 

Puis direction Arthenas.

 

DSC04317 Ferme

                Ferme abandonnée, quel dommage.

 

Puis direction Moutonne, Orgelet et Dompierre.

 

DSC04319

                            Sur le plateau d'Orgelet.

 

DSC04320

                           Sur la route de Marnézia. C'est toujours aussi calme.

 

DSC04321 Nogna

  Pause casse croûte à Nogna où je rencontre un copain cycliste, j'en profite pour lui demander de me prendre en photo. Il fait pratiquement le même parcours que moi mais dans l'autre sens. Sauf que lui, il a fait 2 heures de course à pied avant de monter sur le vélo.

 

DSC04323 Route de Blye

                       Route de Blye d'où je pourrai rejoindre Châtillon.

 

DSC04324

 DSC04325

 Premier col de l'année, mais celui-là je l'ai déjà monté plusieurs fois.

 

DSC04326 Route de Mirebel

 Route de Mirebel, j'adore cette route.

 

DSC04328

 A la sortie de Mirebel, les ruines du château au fond.

 

DSC04327 Ruines du château de Mirebel

                           D'un peu plus près.

 

La première mention du château de Mirebel date de 1172. Jusqu'au XVe siècle, le château, les terres et les droits s'y rattachant, sont la propriété de la maison de Vienne. En 1280, Jean Ier de Vienne en fait son lieu de séjour habituel, comme son petit-fils, Henri de Vienne de 1364 à sa mort. En 1422, à la mort de Jean de Vienne, le fief de Mirebel passe à la famille de Chalon-Arlay. Le château est en partie ruiné par les armées de Louis XI, en 1479. Il sert alors de tour de guet, jusqu'à sa destruction définitive par les troupes d'Henri IV en 1595 qui abattent la tour qui restait debout.

Il est inscrit en 2007, au titre des Monuments historiques.

 

Ensuite, je pars sur Bonnefontaire, La Marre et Granges sur Baume.

 

DSC04329 Baume les Messieurs

 Baume les Messieurs depuis le belvédère de Granges sur Baume.

 

Ensuite, Crançot, Vevy, Briod.

 

DSC04331 En descandant sur Conliège

                    Descente sur Conliège et Lons.

 

Encore une belle balade de 114 km pour 1079 m de dénivelé.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 21:42

Une belle journée s'annonce alors aujourd'hui je fais du vélo et demain (j'ai pris ma journée) j'irai au ski pour sûrement la dernière sortie. Mais ne voulant pas quitter les paysages enneigés, je me fais un parcours qui passe par le premier plateau et qui redescend sur la Bresse. De plus, je suis sûre de trouver plus rapidement le soleil en montant car à Lons la matinée s'annonce bien grise.

Je pars donc en direction de Bornay, ça monte pendant 5 km, la première bonne bosse de l'année.

 

DSC04272 Bornay

 Bornay, environ 450 m d'altitude, la neige est encore là.

 

DSC04274 Bornay

 Heureusement, les routes sont bien sèches.

 

DSC04275 Sur la route d'Essia

 Je me dirige vers Essia. Le soleil est encore timide.

 

DSC04277

 DSC04278

              Je suis sur le premier plateau.

Région naturelle de reliefs calcaires située au nord de la région Rhône-Alpes et au sud-ouest du massif du Jura, le Revermont (de Reversus Montis, le versant) est constitué par les premiers contreforts du Jura, depuis Lons-le-Saunier au nord, jusqu'à la rivière d'Ain à l'est et la ville de Pont-d'Ain au sud. Il s'étend d'ouest en est de la plaine de Bresse limitée par la route nationale qui relie Bourg-en-Bresse à Lons-le-Saunier doublée par l'autoroute A39, vers la vallée du Suran puis jusqu'à la vallée de l'Ain.

Ponctués de villages, les coteaux du Revermont s'étendent de Pont-d'Ain à Lons-le-Saunier, le long de la plaine de Bresse. Peu peuplée, c'est une région de moyenne montagne qui regroupe des villages typiques dont la tradition viticole a disparu sauf à la lisière du Jura vers Lons-le-Saunier et dont l'activité des carrières de pierre a périclité ces dernières années.

 DSC04280

                           En montant sur Varessia.

 

DSC04281 En montant à Varessia

 

DSC04283

                                             Vue depuis Varessia.

 

DSC04284 En descendant à Cressia

                          En descendant sur Cressia. Je n'ai fait que cela, monter et descendre.

 

DSC04287

                            Le soleil est enfin là avec son ciel bleu.

 

DSC04288

 DSC04290 Château de Cressia

                                                                 Le château de Cressia.

 

Le Château de Cressia a été construit au début du XIVème siècle. C’était une forteresse militaire avec donjon, tours carrées, souterrains, oubliettes, il était entouré d’un grand fossé avec pont-levis. Le sire de Coligny se déclarait seigneur de Cressia. Le château échappa aux destructions de Louis XIII et de Louis XIV. En 1790 les habitants de Cressia, qui en étaient effrayés, avaient demandé la destruction du château. Roger de Rabuti, cousin de Mme De Sévigné y fut envoyé en exil par Louis XIV, il a écrit de nombreuses lettres à Mme De Sévigné depuis Cressia. Au XVIII ème, le château fut vendu à la famille Michaud qui avait émigré à la révolution. Par la suite le château connut plusieurs propriétaires en particulier Mr De Villeran qui le restaura après l’incendie de 1839.

Aujourd’hui il reste le donjon carré de la face nord et la tour carrée de la face d’entrée, d’autres éléments sont venus s’ajouter. Le pont-levis a été remplacé par un pont de pierre. Le château abrite une école privée.

 

DSC04291

                                  Le château vu d'un peu plus près.

 

DSC04292

                        A certains endroits la neige se fait plus rare.

 

DSC04293

                                                        Bel endroit pour un arrêt casse croûte.

 

DSC04294

 Dernière photo avec de la neige car maintenant il faut penser à redescendre.

 

DSC04295 Saint Amour

                                 Au fond, Saint-Amour et la Bresse.

 

DSC04296 Le Revermont au loin

                La Bresse et le Revermont au loin avec sa neige.

 

DSC04298 La Bresse

 Belle allée forestière, il fera bon rouler ici au printemps.

 

DSC04299 Saint Didier

 Je retrouve les vignes, tout en haut le domaine de l'Etoile.

 

DSC04300

                 Par contre, je ne connais pas le nom de ce domaine.

 

Et voilà, belle balade de 112 km et 1330 m de dénivelé.

Et demain, direction Chapelle des Bois pour une vingtaine de km de ski de fond.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 16:30

Après avoir fait un circuit avec beaucoup de dénivelé hier, j'optais, aujourd'hui, pour un petit tour en Bresse. La météo étant clémente, pas de vent, une température entre 12 et 15°, que demander de plus pour un mois de novembre. Me voilà donc partie en direction de Voiteur, mais cette fois-ci au lieu de monter sur le premier plateau, je tournais à gauche vers la plaine.

 

DSC03930 Vignes

    Les vignes n'ont plus de feuilles, signe que l'automne est déjà bien avancée.

 

DSC03932

                                                    Avant Voiteur.

 

DSC03933 Pancartes

                    Me voilà dans la plaine mais au lieu de tourner à gauche, j'irai tout droit en direction d'Arlay.

 

Comme vous pouvez le voir sur la pancarte, à gauche se trouve la Société V 33. Tous les bricoleurs connaissent cette entreprise.

V33 est une entreprise française spécialisée dans la fabrication de produits pour le bois, vendus sous les marques commerciales V33, Liberon et Diamantine.

  • En 1957, au cœur du Jura, Claude de Grivel invente le vitrificateur à parquet.

Le produit de protection qu'il a créé offre 33 % de la dureté du verre : il le baptise ainsi V33.

  • Jusqu'en 1975, la société développe des produits de sols, des vitrificateurs et des peintures.
  • En 1976, Christian de Grivel succède à son père à la tête de l'entreprise. Il lance la gamme des produits pour bois : vernis, teintes, décapants, traitants, lasures...
  • En 1990, la société s'agrandit et rachète le groupe Liberon, spécialisé dans les produits de l’ébénisterie.
  • En 2006, le groupe Cecil est lui aussi racheté par V33.

La production est concentrée sur un site unique, à Domblans, sur lequel se situent également des laboratoires de R&D et depuis 2002, une unité spécialisée pour la production des produits en phase aqueuse.

En 2011, le groupe est présent dans plus de 30 pays. Ses filiales en Europe sont situées en Belgique, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Suisse et en Pologne.

 

Comme quoi il n'y a pas que du vin et du fromage dans le Jura.

 

DSC03935 Plaine

                                            La plaine Bressane.

 

DSC03936 Château d'Arlay

                                   Le Château d'Arlay que j'ai visité cet été.

 

Situé au cœur du vignoble du Jura, le domaine viticole du Château d’Arlay cultive un vignoble de 21 hectares en A.O.C Côtes du Jura de Pinot noir, Trousseau, Poulsard, Chardonnay et Savagnin, à flanc de colline autour de l’ancien château-fort en ruine. Le domaine est constitué dès le Haut Moyen Âge par les comtes de Chalon-Arlay, princes d’Orange, au pied de leur puissante forteresse.

Depuis 1960 le comte Renaud de Laguiche, suivi par son fils Alain de Laguiche, exploitent leur domaine viticole ancestral dont ils exportent l’essentiel de leur production de 90 000 bouteilles de vin du Jura vers le monde entier. La gamme comprend des vins rouges, rosés et blancs en AOC côtes du Jura mais aussi du macvin du Jura, du vin de paille, du vin jaune et des eaux de vie du Jura.

 

Puis je me dirige vers Quintigny et Ruffey sur Seille.

 

DSC03937 Route de Quintigny

                      Petite route en direction de Quintigny.

 

DSC03938 Ruffey sur Seille

                  Ruffey sur Seille, charmant petit village.

 

DSC03939 Ruffey sur Seille

 

DSC03940                         Château du Général Lecourbe, transformé en mairie - école.

 

DSC03941

 

 DSC03944 Pancarte route non déneigée

  Ouf, heureusement qu'aujourd'hui il n'y a pas de neige.

 

DSC03945 Plaine et montagne

 En direction de Fontainebrux. La plaine et au loin les montagnes du Jura.

 

DSC03946 Etang de Fontainebrux

 Etang de Fontainebrux, bien caché derrière les buissons. Je n'ai pas pû trouver un meilleur endroit pour faire ma photo.

 

DSC03947

                      Route en direction de Villeron.

 

DSC03949

 DSC03950 Etang de Villeron

 Etang de Villeron. C'est bien plus joli lorsqu'il y a de l'eau.

 

DSC03951 Eglise Savigny en Revermont

                                      Eglise de Savigny en Revermont.

 

DSC03953

                                   Vue depuis la place de l'église.

 

DSC03954

                                  Savigny depuis une petite butte.

 

DSC03955

 DSC03956 Anes

                                 Ils sont mignons, non ?

 

DSC03957

 Celui de droite n'a pas arrêté de me tirer la langue.

 

DSC03958 Entrée voie verte

 Puis retour à Lons par la voie verte. Départ de Courlans et arrivée à la gare de Lons, à 200 m de chez moi.

 

DSC03959 Travaux contournement

                          Vue sur les travaux du contournement de Lons.

 

DSC03960 Voie verte

                                  C'est super cette voie verte.

 

Et voilà, une belle petite sortie automnale.

70 km pour 501 m de dénivelé.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 18:21

Une superbe journée s'annonce. Je me suis levée un peu tard mais cela ne fait rien, je me dépêche et je pars vers 11 H 15. Direction les cascades du Hérisson. Comme une bonne partie du parcours reprend celui d'hier, je ne ferai les photos qu'en arrivant près des cascades.

 

C'est donc au bout de 50 km que j'emprunte la route des cascades. Elle fait 9 km et est sans issue. Je devrai donc faire demi-tour mais elle est très agréable et c'est avec un réel plaisir que je ferai l'aller et retour.

 

DSC03873 Sur la route des cascades

                                        Les couleurs sont superbes, un vrai régal pour les yeux.

 

DSC03875 L'éventail

                           Cascade du Hérisson : l'Eventail

 

Après avoir marché à côté de mon vélo pendant 150 m, j'arrive à la première cascade : l'Eventail. Car en effet, il y en a plusieurs mais après le sentier monte très fort et pendant presque 3 heures. Il faut donc de bonnes chaussures de marche. Je reviendrai donc tranformée en randonneuse pédestre.

 

DSC03876 L'éventail

                                                    D'un peu plus près.

 

DSC03877 Chemin des cascades

                                  Le chemin qui mène aux cascades.

 

DSC03878 Forêt

 

Tout en mangeant mon sandwich, je me régale de toutes ces couleurs.

 

DSC03880 Route des cascades 

 Puis, je fais donc la route en sens inverse.

 

DSC03882 Bison

 Et que vois-je ? Ce n'est pas une vache, ça c'est sûr. Un bison. Où sont les indiens ?

 

DSC03883 Bisons

 Ils paissent tranquilles dans ce beau pré bien entouré d'une bonne clôture électrifiée.

 

DSC03884 Lac du Val

 La route longe le lac de Val et de Chambly.

 

DSC03885 Lac du Val

                                                           Lac du Val.

 

DSC03886 Lac du Val

 

 DSC03887 Lac de Chambly

 Un peu plus loin, le lac de Chambly.

 

DSC03890 Lac de Chambly

 Il n'est pas facile de l'approcher où alors par des petits chemins impraticables en vélo.

 

DSC03893 Lac de Chambly

 

 Puis, je reprends la route normale et je vais voir le lac de Chalain.

 

DSC03895 Lac de Chalain

 N'ayant jamais vu la plage de Doucier, je décide de faire un petit détour.

 

DSC03896 Plage de Doucier Chalain

 Le lac est haut, il n'y a preque plus de plage.

 

DSC03897 Lac de Chalain

 

 DSC03898 Kiki lac de Chalain

 

Bon, maintenant, il faut penser à rentrer. Il me reste une petite vingtaine de km pour rejoindre Lons.

 

DSC03899 Descente sur Lons

                         Belles descente sur Lons.

 

Encore une belle sortie : 93 km pour 938 m de dénivelé.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 21:18

Il fait beau et chaud. Nous ne sommes pourtant pas au mois d'août mais je pars en cuissard et maillot courts comme en été. Il faut en profiter car cela risque de ne pas durer.

Les couleurs automnales commencent à arriver, je ne veux pas les manquer car il suffit de huit jours de vent et de pluie et il n'y a plus rien.

Je pars donc en direction du vignoble, avant de monter sur le premier plateau.

 

DSC03822 Lavigny

                                                    Lavigny et ses vignes.

 

DSC03823 Lavigny

 DSC03824 Vignes

 Les feuilles des vignes sont plus jaunes que celles des arbres.

 

DSC03825 Vignes

 

 Puis j'arrive à Voiteur, village situé au pied de Château Chalon.

 

DSC03827 Voiteur

 

Ensuite, direction un autre village viticole, Ménétru le Vignoble.

 

DSC03828 La Seille à Voiteur

                                                 La Seille, à Voiteur.

 

Puis je monte à Ménétru.

 

DSC03829 Vignes Ménétru

 DSC03830 Vignes Ménétru

 DSC03834 Vignes Ménétru

 Et voilà, c'est la dernière vigne. Après je me trouve pratiquement sur le premier plateau et je vais retrouver les pâturages et mes vaches préférées.

 

DSC03835 Avant Granges de Ladoye

 Route qui traverse la forêt avant Granges de Ladoye. Cela sentait bon le bois.

 

DSC03836 Après Plasne

                                            Et me voici sur le plateau.

 

DSC03837 Eglise Fay en Montagne

 Eglise de Fay en Montagne. J'ai trouvé un banc pour manger mon sandwich et un robinet pour remplir ma gourde. Que demander de plus. Il faut dire qu'après avoir fait une petite grasse matinée, je ne suis partie de chez moi qu'à 11 H 15, j'ai donc emmené un bon casse-croûte.

 

DSC03839 Après Bonnefontaine

 A 500 m d'altitude, la forêt est beaucoup plus colorée.

 

DSC03840 Automne

 DSC03841 Après Mirebel

 Petite route tranquille avant Mirebel.

 

DSC03842 Valée de l'Ain

 Je m'arrête toujours au belvédère de la vallée de l'Ain.

 

DSC03846 Kiki vallée de l'Ain

                                Grâce à la table, j'ai pu me prendre en photo.

 

DSC03850 Après Blye

 Après Châtillon, je prends la direction de Blye, route que je n'ai encore jamais faite. Et je vais en direction de Pont de Poitte pour voir les Marmites de l'Ain.

 

DSC03853 Pancarte l'Ain

 

 DSC03854 L'Ain

 

 Les marmites de l'Ain : les marmites du diable ou marmites de géant sont créées par un mouvement de rotation de l'eau qui a entraîné, à partir d'une irrégularité de relief initiale une érosion progressive de la roche.

 

 DSC03856 Les Marmittes de l'Ain

                   Les marmites se voient mieux lorsque les eaux sont basses. Je reviendrai.

DSC03859 Les Marmittes

 

 Ensuite, je continue ma route en direction de Poitte.

 

DSC03860 Eglise habitée à Poitte

 Chose curieuse, l'église a été rénovée et est habitée.

 

DSC03862 Tour à Poitte

                                         Belle petite tour.

 

Ensuite direction Largillay où je m'arrêterai chez un de mes collègues pour remplir ma gourde et boire un verre.

 

DSC03866 Après Largillay

 

 DSC03867 Avant Reithouse

                           Route entre Orgelet et Reithouse et Bornay.

 

Et maintenant, je descends sur Macornay.

 

DSC03869 Après Bornay

 DSC03871 Avant Macornay

 

 Et voilà, une belle balade de 103 km avec 1063 m de dénivelé.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 21:57

La météo annonce une belle après-midi. Je vaque donc à mes occupations le matin et vers 14 H 00 je prends le vélo et je pars en direction du vignoble dans un premier temps et du premier plateau ensuite.

Je prends la route de Voiteur et je passe donc en-dessous du célèbre village et vignoble du Château-Chalon.

 

DSC03705 Château Chalon

                                   Au loin sur sa butte, Château-Chalon et son vignoble.

 

DSC03706 Château Chalon

                                            Un peu plus près.

 

Château-Chalon est une commune française viticole du Jura en Franche-Comté. C'est un haut lieu touristique de gastronomie franc-comtoise qui produit les meilleurs vins jaunes du vignoble du Jura sous l'appellation Château-chalon (AOC).

Château-Chalon est classé par l'association Les Plus Beaux Villages de France et le site du village et de ses environs (communauté de communes) sont classés paysage viticole.

 

 Château-Châlon est un village perché, construit sur l'arête du plateau qui domine la vallée de la Haute-Seille qui coule dans la reculée de Baume-les-Messieurs. Le village domine les coteaux de Nevy-sur-Seille, Voiteur et Menétru-le-Vignoble qui ont fait la réputation du vin de Château-Chalon, le plus fameux vin du Jura.

 

DSC03707 Vaches

 Cela ne se voit pas sur la photo, mais au départ elles étaient presque au fond du champ et quand je me suis arrêtée elles sont venues vers moi mais elles se sont arrêtées à une distance respectable.

 

DSC03709 Les vendanges

 Voiteur au fond et au premier plan le vignoble de Menétru Le Vignoble dans lequel les vendangeurs sont au travail.

 

DSC03710 Voiteur

                                                Voiteur et le vignoble.

 

DSC03712 Caveau à Menétru le Vignoble

                                     Caveau à Menétru le Vignoble.

 

DSC03713 Château de Frontenay

                                        Château de Frontenay.

Je ne suis pas allée jusque là-haut car les châteaux autour de Lons le Saunier feront l'objet d'une autre sortie avec un article particulier.

 

DSC03714 Frontenay

                                        Petit village qui vaut le coup d'oeil.

 

DSC03715 Plateau à Plasne

 Quelques kilomètres plus loin, me voici à Plasne sur le premier plateau.

 

DSC03716 Fromagerie à Le Fied

                                            Belle fromagerie à Le Fied.

 

DSC03717 Vaches

 

 Un peu plus loin, un troupeau rentre à l'écurie. La dernière boitait, j'espère que son maître s'en est aperçu.

 

DSC03718 En direction de Bonnefontaine

                                 Belle petite route en direction de Bonnefontaine.

 

DSC03720 Eglise de Bonnefontaine

                                                        Eglise de Bonnefontaine.

 

Puis direction Mirebel et Verges où il y a un château et comme c'est la journée du patrimoine, il est ouvert au public. Je vais donc pouvoir entrer dans le parc car normalement il est fermé au public car il est privé.

 

DSC03721 Château de Verges

 DSC03722 Château de Verges

 DSC03723 Château de Verges

 Petit château mais je le trouve très sympa.

 

Le château a été construit à partir de 1562 par le seigneur Philibert de Vautravers, capitaine et gouverneur du Val de Voiteur. L'édifice a appartenu à diverses familles à parti du 17ème siècle.
En 1746, un incendie endommagea le château qui fut restauré.

 A partir du 19ème siècle, l'intérieur et l'extérieur du château ont fait l'objet de plusieurs rénovations. Ces dernières années, le propriétaire a fait restauré les toits des tours du château qui sont constitués de pierres de laves (dalles calcaires).

Le château de Verges était à l'origine un quadrilatère avec des tours à chaque angle. Acutellement, il présente un corps de logis avec des tours (à l'est et au sud) et des restes de fossés à l'ouest et au nord. Un mur d'enceinte avec deux tours cylindriques couvertes de laves ferme la propriété à l'est.

 

 Classé Monument Historique depuis 1985, le château de Verges est ouvert aux visiteurs lors de diverses manifestations.

 

 DSC03726 Château de Verges

 DSC03727 Pancarte château

 

 Puis je rentre tranquillement par Publy et Conliège.

 

DSC03728 Tunnels de Conliège

 

 Balade familliale très sympa. Les tunnels de conlièges sont des anciennes voix ferrées qui sont aujourd' hui ouvertes aux randonneurs.
Un des tunnels éclairé fait 1 kilomètre de long, c' est vraiment une sortie originale.

Il va falloir que je vienne voir ces fameux tunnels d'un peu plus près et surtout à pieds.

 

Et voilà, encore une belle petite sortie : 72 km et 792 m de dénivelé.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 17:30

Aujourd'hui, direction le barrage de Vouglans. J'y suis allée avec mes parents quand j'étais petite mais les souvenirs sont loin.

Je pars donc sur Macornay et Bornay (route faite le week-end dernier lors de la randonnée organisée par le club de Montmorot et que j'avais bien apprécié).

 

DSC03676-Route-de-Macornay.JPG

                                    Route de Macornay, Lons n'étant pas bien grand, je suis tout de suite dans la campagne.

 

DSC03678 Le plateau

 

 Après une côte, bien sûr, de 4 km à 4 et 5%, j'arrive sur le plateau.

 

DSC03680

                                                    J'adore ce vert.

 

DSC03681 Route de Reithouse

 Cette petite route m'amènera pratiquement jusqu'à Orgelet.

 

DSC03682 Lavoir de Reithouse

                                        Le lavoir de Reithouse.

 

Puis, j'arrive à Orgelet qui fait partie des BPF du Jura.

 

DSC03683 Orgelet

 

 Guillaume Joseph Rousselle, ou Roussel, dit Cadet Rousselle, né à le 30 avril 1743 à Orgelet et mort le 28 janvier 1807 à Auxerre, est un huissier français. Il fut baptisé, selon l’usage, le même jour avec les prénoms de Guillaume Joseph.

Je suppose que tout le monde connaît la chanson....

 

 Cadet Rousselle a trois maisons, (bis)
Qui n’ont ni poutres, ni chevrons, (bis)
C’est pour loger les hirondelles,
Que direz-vous d’Cadet Roussel ?
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Roussel est bon enfant !

 

Puis direction le barrage de Vouglans. Je prends la route principale pour y aller et au retour je prendrai de plus petites routes.

 

DSC03685 Onoz

                                                   Petit village d'Onoz.

 

DSC03686 Lac de Vouglans

  Une partie du lac de Vouglans car il est très long.

 

Le lac de Vouglans est un lac artificiel du massif du Jura situé dans le département du Jura, en région Franche-Comté. Il a été créé en 1968 par la mise en service du barrage de Vouglans établi sur l'Ain. Son volume de 605 millions de mètres cube fait de ce lac la troisième plus grande retenue artificielle de France par sa capacité, derrière le lac de Serre-Ponçon et le lac de Sainte-Croix.

Le niveau de l'eau du lac est situé à 429 m d'altitude, ses rives sont immédiatement dominées de plus de 100 m de dénivelé par le plateau de l'Ain.

Le lac de Vouglans occupe une surface moyenne de 1 600 ha (16 km2). Sa largeur est comprise entre 300 et 800 m, la largeur moyenne étant de 450 m, sa longueur totale est de 35 km ; d'une profondeur moyenne de 37,8 m, sa valeur maximale est de 100 m.

 

DSC03690 Barrage de Vouglans

                                               Le barrage de Vouglans.

 

DSC03692 Barrage de Vouglans 

 

DSC03693 Kiki au barrage de Vouglans

 Le touriste qui m'a prise en photo m'a coupé les jambes, tant pis.

 

DSC03694 Barrage de Vouglans

 

 La mise en eau du barrage débute le 12 avril 1968, après la démolition de tous les bâtiments destinés à être submergés : les villages du Bourget et de Brillat, la chartreuse de Vaucluse dont seul le portail d'entrée est démonté et remonté une centaine de mètres plus haut. Les ponts de la Pyle et de Brillat sont remplacés par le nouveau pont de la Pyle qui est construit en même temps que le barrage.

 

DSC03696 L'Ain

  Après le barrage, l'Ain continue son chemin et moi je remonte par où je suis venue car sinon je ferai un trop grand détour (les routes se font rares entre la montagne et le lac).

 

Par contre, je prends à gauche, direction Viremont. Et là, je vais emprunter de belles petites routes très tranquilles mais qui montent bien entendu.

 

DSC03698 Petite route pour Viremont

                                               Dans la forêt.

 

DSC03700 Petite route pour Viremont

                               Juste avant Viremont.

 

A Montadroit, je m'arrête demander de l'eau et ma route en même temps, et j'ai bien fait, car celle que je voulait prendre n'est pas praticable par les vélos de route. Je vais donc jusqu'à Légna et ensuite Fétigny. Rassurez-vous, le détour ne fera que 2 ou 3 km.

 

DSC03701

 DSC03702

 

Puis, je reviens à Orgelet où je m'arrêterai boire un coca car il fait chaud.

DSC03703

 

 Pour rentrer, je passe par un village avec un drôle de nom :

 

DSC03704 Pancarte Poids de fiole

 

 On trouve la transcription des Puits de Fées, des Pois de Féole, des Puits de Fayole; et à présent les Poids de Fiole
Le village trouve naissance à la jonction de trois voies romaines: la vie de Salins qui menait à On (village détruit), le chemin de la poste qui part vers Lons-le-Saunier, et le chemin qui reliait Antre à Mérona. De nombreux puits furent creusés à cet endroit, sept au total, espacés de quelques mètres. Ces puits romains sont évasés à l'intérieur, comme peuvent l'être les fioles. Certains sont encore visible aujourd'hui.
De nombreuses traces d'occupation du village par les légions romaines (hypogée, tumuli, médailles) ont été depuis mises à jour.

 

 Encore une belle sortie : 100 km pour 1254 m de dénivelé.

 

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Balades
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de velokiki.over-blog.com
  • Le blog de velokiki.over-blog.com
  • : Balades en vélo.
  • Contact

Profil

  • velokiki.over-blog.com
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.

Visites

Recherche

Catégories