Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 21:16

Afin de finir ma carte de BPF du Cantal, il me faut aller pointer à Saint Urcize. En étudiant mon parcours de près, je m'aperçois que je peux également pointer un BPF de la Lozère, Fournels. C'est super.

Je pars donc en direction de Chaudes Aigues.

 

DSC02488 Vue depuis chambre d'hôtes

               Il ne fait pas chaud le matin de bonne heure, à peine 9°.

 

DSC02494 Vaches

 DSC02495 Truyère sous le brouillard

                     Brouillard sur les gorges de la Truyère.

 

DSC02496 Truyère sous brume

 Je me retrouverai vite dans le brouillard avec le bout des doigts gelés.

 

DSC02498 Pont de Tréboul

 Le pont de Tréboul au loin mais je ne le traverserai pas car je bifurquerai à droite pour Chaudes Aigues.

 

DSC02499

 Après une bonne côte, me voilà de nouveau au-dessus et le soleil est revenu pour me réchauffer.

 

DSC02501 Avant Chaudes Aigues

                                    Quel beau paysage.

 

Puis, j'arrive à Chaudes Aigues où je ne manque pas d'aller voir la source d'eau chaude du Par.

 

DSC02503 Kiki devant source du Par

 DSC02504 Pancarte source du Par

 

 A Chaudes-Aigues, au creux de la vallée du Remontalou, l'eau jaillit des entrailles de la Terre.
La source du Par est incontestablement une curiosité naturelle exceptionnelle !

 Les visiteurs, tour à tour, incrédules et méditatifs se risquent parfois à passer un doigt sous le jet brûlant. Autrefois elle était utilisée par les bouchers pour PARER (épiler) les cochons. Aujourd'hui quelques habitants du quartier l'utilisent pour leurs usages quotidiens. Elle servait aussi pour chauffer les maisons du quartier du Par. Désormais seules les maisons avec une source privée utilise ce moyen de chauffage.

 

Si les eaux de CHAUDES-AIGUES sont employées à divers usage, la principale utilisation reste le traitement des rhumatismes sous toutes ses formes : arthroses, sciatiques... Les vertus curatives des eaux ont fait de Chaudes-Aigues une station thermale réputée. Le traitement comprend : douche au jet ou en pluie, étuves, sudations, bains simples ou bouillonnants, piscine de rééducation, massages sous l'eau. La pèriode de cure s'étale du début Avril à la fin Décembre. Une cure dure en moyenne trois semaines. Depuis quelques années des séjours de Remise en Forme ont été créés.

 

DSC02505 Place Chaudes Aigues

                                           Place de Chaudes Aigues.

 

Puis direction Fournels, en Lozère.

 

DSC02506 Eglise Fournels

                                                                     L'église.

 

Un petit arrêt casse croûte et c'est reparti pour Saint Urcize.

 

DSC02507 Le Bès

 

 DSC02508 Pancarte le Bès

 

 Et là, je suis en plein coeur de l'Aubrac, c'est superbe. Pas de circulation, de belles petites routes, bref, le paradis des cyclos.

 

Le Bès prend sa source dans la Lozère sur le plateau de l'Aubrac au Signal de Mailhebiau, et rejoint la Truyère dans le lac de la retenue du barrage de Grandval. Il se trouve à cheval entre la Lozère et le Cantal dont il est la frontière naturelle sur plusieurs kilomètres. C'est de loin la rivière la plus importante de l'Aubrac dont elle draine la majeure partie. En amont, la rivière coule sur le plateau de l'Aubrac, à une altitude élevée, dans une vallée peu encaissée.

 

 DSC02509 Plateau Aubrac

                                             Que c'est beau l'Aubrac.

 

L'Aubrac est étalé sur trois départements, qui se rencontrent à la Croix des Trois Evêques, élevée en 1238 par les moines d'Aubrac. Le Cantal n'a qu'une faible part, la région de Saint-Urcize. Aveyron et Lozère se partagent le gros morceau et la ligne de faîte des Monts d'Aubrac fait pratiquement leur frontière.

 

 J'arrive à Saint Urcize.

 

DSC02510 Eglise St Urcize

                               Eglise d'un côté.

 

DSC02511 Eglise St Urcize

                                         Et de l'autre.


 L'église de saint Urcize date du XIIe siècle pour la partie la plus ancienne.


Le Rocher de la vierge est l'emplacement du donjon de l'ancien château. Le sommet offre une belle vue sur le village.

 

DSC02512 St Urcize

 

 DSC02514 St Urcize

 

 Ensuite direction Nasbinals.

Nasbinals est une petite ville de l'Aubrac située sur le plateau au pied du col d'Aubrac et à deux pas des lacs de l'Aubrac mais qui ne renie pas pour autant son attachement au Gévaudan.

 

DSC02515 Eglise de Nasbinals

 L'église, typiquement dans le style du roman auvergnat, construite aux XIe et XIIe siècle, puis remaniée au XIVe, en basalte brun sous ses toits de schiste.

 

Ensuite, la route montera tout doucement jusqu'au col d'Aubrac où je rencontrerai un cycliste avec des sacoches qui fait le chemin de Saint Jacques de Compostelle. C'est la route, car je croiserai beaucoup de randonneurs pédestres.

 

DSC02516 Kiki col d'Aubrac

 DSC02519 Plateau Aubrac

 DSC02520 Aubrac

                                                  Le village d'Aubrac.

 

DSC02522 Plateau Aubrac

Le village d'Aubrac renferme les restes de l'ancienne Dômerie ou Hôpital d'Aubrac créé par le seigneur flamand Adalard en 1120, au retour d'un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une fois installés dans l'abbaye, les moines reçurent en donation des seigneurs locaux de grandes étendues de terre qu'ils s'employèrent à défricher. C'est ainsi que les pâturages prirent progressivement le dessus sur la forêt. Le paysage actuel de l'Aubrac est donc pour une large part le résultat de l'action de ces moines « défricheurs ». village d'Aubrac est situé en bordure du plateau, mais il en est le ce vL

 DSC02524 Aubrac

 Le centre du village.

 

Puis, il est temps de redescendre sur Laguiole.

 

DSC02525 Laguiole

 

 

Pierre-Jean Calmels, forgeron à Laguiole, conçut le premier couteau de Laguiole en 1829, en s’inspirant de deux modèles, le capuchadou, couteau usuel des paysans de l’Aubrac et la navaja espagnole, rapportée de Catalogne par les travailleurs saisonniers.

 

L’acier le plus dur trempé dans l’eau la plus pure, celle de la source du village de Laguiole, un ressort pour plier la lame, un manche façonné dans la corne des bœufs de l’Aubrac et un couteau d’exception était né.

 

Puis retour à Lieutadès.

 

DSC02526 Lieutadès 

 Ce fut une superbe sortie de 115 km pour 1735 m de dénivelé. Il faudra que je retourne dans cette superbe région.

 

 

Partager cet article

Repost 0
velokiki.over-blog.com - dans Pointage BPF
commenter cet article

commentaires

KIKI-129 12/09/2014 11:36

c'est très très beau l'Aubrac tu as bien raison
tu en es où maintenant des BPF ?

KIKI-129 10/10/2011 10:25


Bravo , c'est cool de faire les BPF, j'ai des amis qui en sont à leur 2è tour de France des BPF

si tu veux découvrir tous ces coins il y a un cyclo super sympa Jean Fournol, il organise aussi des stages FFCT
http://www.cantalpassion.com/cyclotourisme.htm


velokiki.over-blog.com 10/10/2011 19:12



Merci, je vais aller voir.



Veloblan 05/10/2011 10:01


C'est clair, superbe l'Aubrac, et tu n'as pas tout un apparemment tu n'as pas été a St Chély d'Aubrac, superbe petite ville


velokiki.over-blog.com 05/10/2011 14:08



C'est prévu. Cela fera l'objet d'un autre séjour l'année prochaine.



Penn Ar Bed 03/10/2011 19:06


Oui vraiment une très belle région, bien mise en valeur par tes photos :)


velokiki.over-blog.com 03/10/2011 22:22



Merci. Mais il faut dire que j'ai été aidée par une météo exceptionnelle.



Présentation

  • : Le blog de velokiki.over-blog.com
  • Le blog de velokiki.over-blog.com
  • : Balades en vélo.
  • Contact

Profil

  • velokiki.over-blog.com
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.
  • Pratique le cyclotourisme. Aime visiter la France. Pointe les BPF (Brevet des Provinces Françaises).Je suis cinglée du Ventoux et je suis membre du club des 100 cols.

Visites

Recherche

Catégories